Les croisades

Publié le par Marie-Christine

Plan

 


Des causes multiples :

- les pèlerinages à Jérusalem ont toujours été appréciés, mais ils sont dangereux (pirates, pillards..) et ont besoin d’être sécurisés militairement

- Depuis le début de l’Islam il y a toujours eu des luttes entre les Arabes et les byzantins pour contrôler Jérusalem et sa région, mais les pèlerinages continuaient.

- en 1055 les Turcs Seldjoukides de Jérusalem pour le compte des califes abbassides aux dépens des califes fatimides. Les nouvelles autorités n'autorisent plus les pèlerinages chrétiens à Jérusalem.

- en 1071 les Turcs prennent l’Anatolie (=la Turquie) à l’empire romain d’Orient

- en 1091, l’empereur byzantin réclame aux Occidentaux une assistance militaire pour lutter contre les Turcs.

- l’Eglise condamne les mœurs guerrières des chevaliers, mais encourage la guerre juste : défendre la ville du pape contre les invasions, combattre le Sarrazin infidèle et l’hérétique.

L’appel à la croisade

Urbain II et Godefroy de BouillonEn 1095 le pape Urbain II convoque un concile à Clermont et appelle toute la chrétienté à prendre les armes pour aller « délivrer » Jérusalem. Il évoque les malheurs des chrétiens d’Orient et promet l’indulgence plénière à ceux qui partiront.

Ceux qui obéissent à cet appel portent une croix sur eux en signe de leur vœu. Ce signe met leurs biens sous la protection de l’église en leur absence.

Cet appel rencontre un succès instantané, non seulement chez les nobles chevaliers, directement visés, mais aussi chez les clercs et les gens du peuple.


La première croisade.
  

 

carte première croisadeLa date officielle de départ est fixée en 1096.

Mais sans attendre un convoi piéton se met en marche dès 1095 : la croisade populaire, conduite par Pierre l’Ermite, quitte Cologne avec environ 12000 croisés. Cette croisade, mal équipée, et composée d’ignorants se trouve vite démunie et se livre au pillage pour pouvoir manger, de Belgrade à Constantinople. Ils s’en prennent aussi aux juifs qu’ils croisent et les massacrent, les accusant d’être des assassins du Christ. Une grande partie est massacrée à son tour par des troupes hongroises, et quelques uns arrivent à Constantinople où l’empereur leur demande d’attendre la croisade officielle.

Quatre armées de chevaliers « francs » partent à la date prévue, conduites par Godefroi de Bouillon, Raymond de Saint-Gilles, Adhémar de Monteil, Bohémond de Tarente, Etienne de Blois et Robert de Normande.

Les croisés remportent de nombreuses victoires à Nicée, Antioche, Bethléem, Jérusalem. . A Jérusalem les musulmans sont massacrés.

Jérusalem reprise, un certains nombre de pèlerins ayant accompli leur vœu décide de rentrer.

D’autres veulent rester et protéger les lieux.

Les états croisés

carte des états croisés Il était convenu de rendre à l’empire byzantin ses anciens territoires. Les croisés rendent  Nicée.

Cependant  ils veulent combattre pour leur propre compte et garder les territoires repris.

Godefroi de Bouillon est choisi comme prince de Jérusalem et prend le titre d’ « Avoué du Saint Sépulcre ». 

Jérusalem se repeuple de chrétiens. On y met le siège des ordres militaires du Temple de Jérusalem et de l’hôpital Saint-Jean. On reconstruit le Saint-Sépulcre et on bâtit la tour de David.

Plusieurs états francs se constituent autour des villes conquises.

La défense de ces citadelles, éloignées les unes des autres et isolées, sera prétexte à de nouvelles croisades. 
 

Les autres croisades

Les croisades continuent jusqu’en 1291 en destination de Jérusalem et des états francs. A partir de cette date il n’y ara plus d’états francs au proche orient.

Il y aura d’autres croisades, mais dirigées vers les « hérétiques » : cathares, albigeois…

La plus notable est la 4ème en 1204 où les croisés ont attaqué Constantinople.

Si les croisades ont été source de richesse pour l’occident, elles ont aussi laissé des blessures profondes entre chrétiens d’orient et d’occident et avec le monde musulman.


Pour aller plus loin

Sur ce site voir aussi la leçon "Evêques , moines et chevaliers (2ème partie)" et une leçon à venir "Croisades vers les ennemis de l'intérieur"

Les croisades sont fort bien documentées sur Internet
Je vous conseille de voir la vidéo présentant la salle des croisades à Versailles.
Sur Wikipedia, il ya de nombreuses pages, et un portail. Le mieux est de commencer par la page Croisades.
Sur Hérodote, commencer avec De l'appel de Clermont au départ des croisés
Un site spécialisé sur Les Croisades, agréable à visiter

Publié dans Moyen-Age

Commenter cet article