Les Abolitionnistes

Publié le par Marie-Christine

Plan
- L'esclavage et la traite négrière
- La lutte pour l'abolition
- Abolitionnistes célèbres
- plus tard, Martin Luther King


Repères :

  • 1492 : Christophe Colomb découvre l'Amérique, beaucoup d'autres le suivent sur le nouveau Continent, noirs et blancs
  • 1789 : Révolution Française et déclaration des droits de l'homme
  • 1794 :1ère abolition de l'esclavage par la Convention Nationale
  • 1802 : Bonaparte rétablit l'esclavage
  • 1648 : abolition de l'esclavage en France
  • 1881 - 1865 : guerre de Sécession aux USA entre les états abolitionnistes au Nord  et les états esclavagistes au Sud. Cette guerre se termine avec la victoire des yankees et l’adoption du 13ème amendement anti-esclavagiste.

L'esclavage et la traite négrière

L'esclavage existait depuis l'Antiquité et continuait encore au Moyen Age. On distingue :

- la trais orientale, organisée par les peuples arabo-musulmans (aidés des pirates) et concernant des personnes de toutes races (blancs, noirs, arabes) et revendus pour usage domestique et / ou sexuel. Les arabes contrôlaient la méditerranée et la mer rouge

- La traite atlantique : organisée par les Européens évincés de la Méditerranée. Les navires négriers partaient d'Europe avec les cales remplies de tissus, d'alcool et d'armes en direction de l'Afrique de l'Ouest. Ces marchandises étaient troquées contre des captifs. Une fois les cales remplies d'esclaves les bateaux partaient vers l'Amérique du Sud, ou du nord, ou les Caraïbes. Beaucoup mouraient pendant la traversée. Ils étaient ensuite vendus aux propriétaires exploitants de grandes plantations contre du café, du sucre, dg coton. Les bateaux reparlaient avec les marchandises vers l'Europe.

- Les noirs d'Afrique étaient prisés comme esclaves car ils étaient habitués aux climats tropicaux. Mais les amérindiens ont aussi été soumis à l'esclavage, mais moins longtemps. - L'Angleterre commence à pratiquer la traite en 1553 et la France en 1604.

 

La lutte pour l’abolition

-         En Amérique du Sud, après avoir toléré l’esclavage des amérindiens au début du 16ème  siècle, dès 1534 le pape condamne l'esclavage des indiens.

-         1761 : Abolition de l'esclavage au Portugal 1761.1er pays européen

-         1769 : Abolition en  Pennsylvanie par les Quakers esclave: ne suis-je pas un homme et un frère ?

-         1787 : fondation da la société britannique pour l’abolition de la traite (UK)

-         1788 : à Paris, création da la Société des amis des Noirs

-         1789 : révolution française

-         1789 : première Insurrection des esclaves sous la Révolution française

-         1790 : Insurrection des esclaves à Saint-Domingue (Haïti)

-         1793 : abolition de l'esclavage à Saint-Domingue

-         1794 : abolition de l'esclavage dans toutes les colonies françaises

-         1793-1790 : occupation britannique à Saint-Domingue

-         1802 : Bonaparte rétablit l'esclavage

-         1803 : indépendance d'Haïti

-         1807 : abolition de la traite aux USA et Royaume uni

-         1815 : abolition de la traite en France

-         1838 : abolition de l'esclavage dans les colonies britanniques

-         1848 : abolition de l'esclavage par la France

-         1848 : l'esclavage est condamné par la Déclaration Universelle des Droits de l’homme

Les partisans de  l'esclavage des noirs essayaient  de trouver des justifications à l'esclavage dans la Bible. Pour cela ils ne considéraient pas les noirs comme des êtres humains. La conséquence était que les esclaves n'étaient pas instruits, ni évangélisés. Les partisans de l'abolition devaient donc tout d'abord prouver l'humanité des esclaves. Le fait que certains des esclaves aient réussi à lire, écrire, parfois suivre des études poussées, étudier la Bible, devenir pasteurs, étaient autant d'arguments en leur faveur.

Le Livre "La case de l'oncle Tom", roman de Harriet Beecher Stowe (1852), a largement contribué à faire évoluer les mentalités.

Abolitionnistes célèbres

·   Olaudah Equiano      Olaudah  Equiano (1745-1797) ou Gustavus Vassa : premier esclave affranchi écrivain. A l'âge de 44 ans il écrit sa biographie.

·         Abbé Grégoire (1750-1831), prêtre attaché à la révolution française. Il a entre autres plaidé en faveur des noirs par de nombreux écrits et contribué au 1er vote d'abolition en 1794.

·         Victor Schœlcher (1804-1893) ; député de la Martinique et de la Guadeloupe, qui a préparé le décret d'abolition de l'esclavage le 27 avril 1848.

·         Cyrille Bissette (1795 - 1858), mulâtre martiniquais, condamné aux galères pour avoir écrit une brochure anti-esclavagiste et être en possession de pétitions. Finalement il est banni à Paris où il fonde une revue anti-esclavagiste. Après 1848, il est élu député de 1849 à 1B51, contre V. Schœlcher. Il s'est affronté à Schœlcher, mais l'histoire ne retient que ce dernier.

·         Toussaint L'Ouverture (1743-1803). esclave affranchi. Sous la Révolution, il devient chef militaire et remporte de nombreuses victoires pour le compte de la République. Il devient général. Il se fait nommer gouverneur à vie en 1802, ce qui lui attire les foudres de Bonaparte qui le fait arrêter. Malgré cela les insurgés obtiendront l'indépendance d'Haïti.

·         Benjamin Frossard (1754 - 1830), pasteur à Lyon, rencontre les abolitionnistes anglais William Wilberforce (méthodiste) et Thomas Clarkson (quaker) ; il introduit en France leurs idées. Il participe à la création de la Société des amis des noirs en 1788. Il devient professeur à Montauban.

·         Guillaume de Félice (1803-1870) : professeur de théologie à Montauban, abolitionniste engagé (livres, pétitions).entre 1834 et 1848.

 

et plus tard, Martin Luther King



Martin Luther KingLe Révérend Martin Luther King Jr, né à Atlante, États-Unis le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, était un pasteur baptiste afro-américain, militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté.

Il organise et dirige des actions pour le droit de vote, la déségrégation, l'emploi des minorités, et d'autres droits civiques élémentaires pour les Noirs-Américains tel que Boycott des bus de Montgomery. Il prononce l'un des plus célèbres discours le 28 août 1963 devant le Lincoln Mémorial à Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté : « I have a dream » (Je fais un rêve). Il est soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la discrimination raciale et la plupart de ces droits ont été promus par le « Civil Rights Act» et le « Voting Rights Act » sous la présidence de Lyndon B. Johnson. Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté qui prend fin en 1968 avec son assassinat par James Earl Ray dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattus.

Il se voit décerner à titre posthume la Médaille présidentielle de la liberté par Jimmy Carter en 1977. la médaille d'or du Congrès en 2004 et est considéré comme l'un des plus grands orateurs américains. Depuis 1986, le Martin Luther King Day est un jour férié aux États-Unis.

 


 Pour en savoir plus:

- Wikipedia voir les articles:  abolition de l'esclavage, et les liens vers les personnes citées dans le texte
- Elaudah Equiano sur grioo.com
- Lire la Case de l'oncle Tom en ligne
-En 2008 à l'occasion de la commémoration de l'abolition de l'esclavage , plusieurs sites et expositions ont été consacrés au sujet.:
         - Le site du colloque sur l'engagement des chrétiens évangéliques dans le mouvement abolitionniste : http://10mai.colloque-esclavage.fr/accueil.htm ou encore www.comite-memoire-esclavage.fr/
et aussi sur reforme.net Pasteurs abolitionnistes réformés du XVIIIe siècle
- La même année l'anniversaire de la mort de Martin Luther King a aussi fait l'objet d'expositions, articles et sites divers.
    Je vous recommande celui-ci : www.martinlutherking.fr/

Publié dans Epoque contemporaine

Commenter cet article

ANA 29/09/2016 21:26

IL NY A PO ASSER D ABOLITIONISTE

Christine 30/09/2016 01:32

vous avez raison. L'esclavage que l'on croyait aboli n'a jamais disparu dans les sociétés musulmanes. DAECH nous a assez brutalement rappelé cette réalité.

testing omnitech support 23/12/2014 12:08

Slavery and salve trade existed years ago. And In some parts of the world, it still exists. It is performed when the person (who became the slave) obeys and performs as per the commands of his master. It is equal to that of dying.