Constantin, premier empereur chrétien (305-337)

Publié le par Marie-Christine

Plan
1. L'empereur Constantin devient chrétien
2. Les empereurs suivants
3. Le christianisme religion officielle


L'empereur Constantin devient chrétien, et en peu de temps il fait du christianisme la religion officielle de l'empire romain. Il opère ainsi un des plus grands tournants de l'histoire de l'Eglise.

Constantin fut d'abord César des Gaules. A la veille de la bataille au Pont Milvius contre un usurpateur, il eut une vision de la croix accompagnée d'un ordre: "Remporte la victoire par ce signe".  Dès lors il prit le labarum comme emblème. Devenu maître de tout l'occident, il promulgua en 313 à Milan, un édit de tolérance pour les chrétiens. Il favorisa le christianisme surtout lorsqu'il devint le seul empereur. Il rendit obligatoire le chômage du dimanche, donna le droit de propriété aux Eglises, reconnut l'autorité des tribunaux ecclésiastiques, et restreignit certains usages païens.

 

 

Chrisme de Constantin

Constantin se sent investi , à la manière des anciens rois d'Israël, de la mission de protéger le vrai culte, et de réprimer l'erreur. Il se qualifie lui-même de "défenseur de l'Eglise". Il finit par devenir assez encombrant dans ce rôle, de l'avis de certains évêques. Il intervient en convoquant des conciles pour obliger les évêques à adopter des positions communes. Cependant il ne se fit baptiser que peu avant sa mort par Eusèbe de Nicomédie.

 


   "Je vais leur montrer quelle sorte de culte doit être rendu à Dieu...

Quelle tâche plus noble, pour un empereur, que de détruire l'erreur et de réprimer la témérité, et ainsi d'amener tous les hommes à la vraie religion du Dieu Tout-Puissant, par la concorde et le culte légitime ?"

Les empereurs suivants
Ses fils qui avaient été élevés dans la foi chrétienne, interdirent de sacrifier aux idoles, puis ordonnèrent de fermer les temples païens.

Julien l'Apostat (361-363), neveu de Constantin tenta de rétablir le paganisme, mais ses efforts furent vains. Ses successeurs rétablirent le christianisme.

Théodose (379-395) interdit le culte païen, considéra les sacrifices et les divinations comme crime de lèse-majesté, et toléra que les moines fanatiques détruisent les temples.

 
Le christianisme religion officielle

D'Eglise persécutée, le christianisme devient religion d'état: des quantités d'inconvertis vont être considérés du jour au lendemain comme chrétiens. Comment l'Eglise va-t-elle réagir ?

Puisque parmi les simples membres de l'Eglise on ne peut plus distinguer entre le vrai chrétien et celui qui est obligé de l'être, on donne plus de responsabilités et de pouvoir au clergé: les évêques, les prêtres, les moines. On n'appelle plus saints tous les chrétiens, mais seulement ceux dont on est vraiment sûrs qu'ils sont sauvés; en pratique le titre ne sera plus décerné qu'aux fondateurs de communautés et aux évêques. Les membres du clergé, ayant de plus en plus de pouvoir se mondanisent, et petit à petit s'installe une compétition pour le pouvoir suprême qui aboutira à l'instauration de la papauté.

En outre, de persécutée, l'Eglise devient persécutrice. Des personnalités paîennes seront aussitôt assassinées, et des temples seront détruits.

Cependant, il n'y a pas que du négatif: la société se moralise: le sort des enfants, des esclaves s'améliore, on prend des mesures contre l'adultère, contre la prostitution, contre les enlèvements de jeunes filles, contre les actes de tortures (supplices de la croix, et supplice du fer rouge au visage). Constantin se sent investi d'une mission divine, ses partisans le verront sous les traits d'un nouveau Moïse.


Pour en savoir plus
De très nombreux sites sont consacrés au sujet, vous en trouverez d'autres
Hérodote
Wikipedia
Empereurs-romains.net 

 

Publié dans Antiquité

Commenter cet article

Monsieur l'Abbé Maréchal Daniel 26/09/2013 18:35

Vous devriez écrire des romans et sutout ne pas faire et refaire l'Histoire avec des contrevérités,et tout particulièrement en ce qui cocerne l'origine de la Papauté et le reste...une chose est
certaine;Un Constantin manque de nos jours comme un Pape authentiquement CATHOLIQUE.